Les 20 achats qui me font économiser au quotidien

Acheter pour jeter…c’est comme jeter l’argent par les fenêtres. Quand être un brin écolo rime avec économies.

C’est au détour de la lecture du livre de Béa Johnson sur le Zéro Déchet que je me suis posée la question de remplacer certains objets de mon quotidien par des objets plus durables ou plus écologiques. Je ne suis  pas une adepte stricto sensu du zéro déchet de la décroissance, du minimalisme mais j’avoue que cette lecture m’a permis de me rendre compte que mine de rien au quotidien sur de nombreux objets je les achetais pour les jeter rapidement après…Or acheter pour jeter c’est vraiment comme jeter de l’argent par les fenêtres !

J’ai listé pièce par pièce les objets de mon quotidien que j’ai remplacé pour plus de durabilité et qui me font économiser.

Dans la cuisine

  • La machine à café

Ah les dosettes ou les capsules étant une grosse consommatrice de café et autres boissons chaudes j’adorais aller faire mes achats dans la boutique de Monsieur Clooney-What else? Jusqu’au jour où une brûlerie a ouvert à côté de chez moi et où frustration de ne pas pouvoir goûter à leur café + lecture de Béa Johnson quelques mois plus tôt + machine qui rend l’âme = remplacement et bye bye George !

Une cafetière à piston comme celle-ci, coûte une vingtaine d’euros maximum et permet de se préparer de bons cafés à 30€ max le kilo bio équitable et en faisant travailler un commerce de proximité c’est toujours plus rentable que les 70€ le kilo de monsieur George !

Personnellement j’aime l’expresso, donc au remplacement de Madame George j’ai craqué sur une machine automatique qui broie le grain et qui fait de bons espressos comme un super barrista. Et bien que cet achat « plaisir/nécessité » soit important 8 mois après quand j’ai fait le bilan elle était déjà rentabilisée !!! depuis j’aime encore plus boire mon petit café

  • Les pailles

On est pas là dans une dépense essentielle, c’est sûr, mais avec les copains qui adorent les mojitos, moi qui suis fan des smoothies, et milkshakes notre consommation de pailles était assez importante. Donc malgré le prix des pailles en inox, celles-ci sont maintenant devenues rentables pour nous.

  • Les serviettes de table

Généralement quand on dit serviettes de table on pense aux éternelles serviettes à carreaux de chez nos grand parents. Quand j’ai compris que plus de la moitié des rouleaux d’essuie tout étaient utilisées en serviettes de tables et parfois même jetées sans avoir été utilisées -j’ai opté pour un retour aux sources les serviettes de table en tissu. Après je les ai choisies façon restaurant gourmet, comme ça dès qu’on se met à table on a l’impression de sortir le grand jeu. Et honnêtement quelques serviettes en plus dans la machine ce n’est vraiment pas compliqué. Un conseil – mieux vaut privilégier le blanc ou le noir/anthracite c’est plus facile à entretenir.

  • L’essuie-tout
Chiffon microfibre vert 38x38 300 grs/m2

Pour essuyer ou nettoyer un chiffon suffit en général amplement – que ce soit le bon vieux chiffon de grand mère ou des chiffons en microfibre.

  • Les feuilles de cuisson

Etant quelqu’un qui cuisine beaucoup j’ai toujours beaucoup utilisé de papier cuisson et parfois c’est un peu compliqué de décoller les cookies ou autres pâtisseries du papier parce qu’il sont un peu trop humides. Les tapis de cuisson réutilisables c’est pratique et facile à laver et les aliments collent beaucoup moins que sur du papier – pourquoi je le met ici? parce que en y réfléchissant pour écrire cet article ça fait des années que je n’ai pas acheté de papier cuisson, et c’est parti pour durer.

  • Les tissus cirés – bees wrap

Je ne parle pas ici de revenir à la toile cirée de grand mère mais de tissus cirés qui remplacent le film alimentaire et le papier d’aluminium. C’est un tissu enduit de cire d’abeille qui quand on le chauffe avec les mains peut se coller à un saladier comme le ferait du film étirable ou emballer un sandwich pour manger à l’extérieur. Pourquoi je le met ici- parce qu’à amener tous les jours ma gamelle au bureau et les week ends quand il fait beau à partir en virée à la journée le papier d’alu et le film étirable c’était des achats plusieurs fois par mois pour nous.

  • La gourde

Pourquoi la gourde, parce que déjà ça enlève la corvée des packs d’eau en revenant des courses et parce que comme je le disais quand tu emmènes ton repas au bureau avec une bouteille d’eau chaque jour alors qu’il y a une fontaine à eau au bureau c’est un peu bête et parce qu’avec un passage au réfrigérateur (sans bouchon) on ne sent plus le goût de l’eau du robinet et entre le prix au m3 de l’eau du robinet et le prix du litre d’eau… ce n’est pas comparable.

  • La machine à soda

Plus pour le côté pratique de ne plus avoir à porter des packs d’eau gazeuses tous les 4 matins, la machine à soda sur le long terme (vu la conso de mojitos des copains) c’est aussi un bon investissement. Il n’y a que la cartouche de gaz à remplacer (et avec la consigne c’est assez raisonnable), les bouteilles passent au lave-vaisselle et on peut même faire des sodas avec des sirops.

Dans le salon

  • Les piles rechargeables

La liste des appareils qui utilisent des piles est de plus en plus longue entre les télécommandes, le clavier et la souris du PC, la balance, le radiateur (enfin sa sonde), le thermomètre, le réveil et je dois en oublier un certain nombre. Avoir des piles rechargeables (et de quoi les charger), au moins pour la planète ça évite l’utilisation de ressources pour la rentabilité, c’est plus compliqué à évaluer tant qu’on a pas à les jeter après un usage unique c’est déjà un bon point.

Dans la salle de bain

  • Le rasoir de sûreté

Parce que à environ 20€ le rasoir et 1€ les 5 lames au maximum, on est bien loin des 20€ les 4 lames de rechange donc pour homme comme pour femme, le rasoir de sûreté c’est un remplacement intéressant ++ et en plus ça rase mieux.

  • Les mouchoirs lavables

Celui-là est un peu plus discutable, parce que j’utilise toujours des mouchoirs jetables quand je suis malade pour éviter de rester exposée à mes microbes. Par contre au quotidien, c’est mouchoirs lavables, parce qu’on ne se mouche pas tant que ça, et parce que devant titanic on est dans le thème rétro et surtout parce que c’est beaucoup plus doux. Encore une fois je ne fais pas des lessives entières de mouchoirs, au quotidien 6 nous suffisent amplement pour avoir un minimum de rotation.

  • La cup/les serviettes lavables

Pas besoin d’illustration pour celui-là, une découverte qui date d’il y a une quinzaine d’années maintenant pour moi (merci madame la gyneco) et depuis j’ai peut être dû acheter 2 paquets pour les urgences et c’est tout.

  • Les cotons lavables

Pour se laver le visage ou se démaquiller, les cotons lavables c’est plus doux qu’un gant de toilette et c’est aussi plus doux que les cotons classiques. En gros il faut à peu près un an pour amortir le coût d’achat en lavable, mais ça reste à mon sens un achat qui au quotidien me fait économiser (un paquet par mois).

Pour le ménage

  • Les cintres en bois

Dans la même lignée que les pinces à linge, les cintres qui se déforment qui cassent, qui abîment les vêtements parce qu’ils sont trop fins, un jour j’ai dit stop et j’ai arrêté d’acheter les maxi lots de cintres en plastiques et j’ai « investi » dans des cintres en bois.

  • Bye bye les swiffers et autres lingettes
Chiffon microfibre vert 38x38 300 grs/m2

Encore une fois, un chiffon ou un microfibre fait très bien l’affaire. Et mine de rien c’est assez cher ces petites choses là !

  • Les pinces à linge en inox

Je ne compte plus le nombre de lots de pinces à linge qu j’ai dû acheter, parce que le mécanisme casse, ou parce quelles sont en plastique et dès qu’on étend son linge dehors en été, on finit la saison avec de la casse, celles en bois ont beau durer plus longtemps ça casse aussi. J’ai découvert un jour les pinces en inox mais qui sont d’un seul tenant (donc pas de ressort) et depuis aucune casse – même si l’été le retrait des pinces pourrait inspirer un sketch, ça fait partie pour moi des must-have. Je crois en plus que c’est français et fabriqué en France pour celles qui ont ce design là et comme mon porte monnaie c’est aussi mon droit de vote – je dit oui – et pour finir elles sont garantie à vie.

  • Les balles séchantes

Pour remplacer les lingettes pour sécher le linge. Les balles séchantes adoucissent le linge et avec un peu d’hydrolat dessus elle permettent de parfumer naturellement le linge, comme pour les lingettes.

Pour les sorties

  • La tasse thermos

Comme je le disais au début, étant une consommatrice de café, en arrivant en bureau je prenais de temps en temps un café chez Starbucks. En investissant dans une tasse thermos j’ai commencé à les faire moi même et maintenant je vais régulièrement au bureau avec un café latte au lait de noisette, un peu de sirop d’agave ou d’érable un soupçon de cannelle et je le boit pendant mon trajet j’arrive au bureau un peu plus vite et surtout j’ai ma caféine.

  • Service à pique-nique

Bye bye la vaisselle jetable, d’un c’est plus simple de manger un taboulé dans une assiette qui ne gondole pas et quand on essaye de couper un melon dans une assiette en plastique avec un couteau en plastique c’est le melon qui risque de gagner. Depuis que j’ai acheté des assiettes en mélaminé c’est réglé et je les utilise même quand on reçoit en guise de plateau car ça ne risque pas de casser.

Quels sont les achats du quotidien sur lesquels tu ne regrettes pas d’avoir investi un peu plus pour plus de durabilité ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :