La bourse dévisse…c’est les soldes?

La crise du coronavirus impacte très fortement les marchés, les cours du pétrole sont au plus bas depuis 2003 et le CAC 40 dévisse aussi, ou plutôt est en chute libre – et si il était temps de faire de bonnes affaires?

Près de 2000 points de perdus pour le CAC 40 – l’occasion de se lancer ?

Avec la chute des cours de nombreux particuliers se laissent tenter par la bourse et ce pour plusieurs raisons. Tout d’abord parce que des entreprises solides comme Total ont perdu jusqu’à 50% depuis janvier les plaçant ainsi à une valorisation boursière nettement inférieures à leur valeur réelles, les perspectives de croissance sont donc importantes. Ensuite parce que le meilleur « moment » pour investir en bourse c’est quand les cours sont bas et que la peur domine les marchés.

…sauf qu’on ne devient pas Jordan Belfort (le loup de Wall Street) du jour au lendemain

Etre trader, ça ne s’improvise pas… il faut comprendre les différents types d’ordres, comment constituer un portefeuille équilibré, définir une stratégie et sélectionner ses positions.

Acheter au son du canon

… Vendre au son du clairon

Ce dicton boursier stipule qu’il vaut mieux acheter quand les mauvaises nouvelles tombent, et vendre quand tout va pour le mieux. Donc avec une chute de -12.3% le 12 Mars le CAC 40 on pourrait se dire que c’est le meilleur moment pour se lancer ou acheter massivement parce que les cours ne peuvent pas tomber plus bas. Sauf que personne ne sait comment les marchés vont évoluer ces prochaines semaines ou mois.

Même si une action Total à moins de 22€ est une « super affaire » par rapport à décembre où elle flirtait avec les 50€, rien ne dit que demain et pour les 6 mois à venir elle ne descende pas à 15€, il faut donc être extrêmement vigilants.

Etant une adepte du buy and hold j’en profite surtout pour consolider mes lignes, et en ajouter de nouvelles à un coût modéré…mon objectif n’est pas de faire fortune avec la bourse mais que mes économies fassent des petits. J’investi uniquement dans des entreprises dont je comprend la stratégie, qui ont des perspectives de croissance à long terme et si possible qui offrent des dividendes croissants. Et même en ayant une stratégie très prudente, il faut avoir les nerfs solides pour continuer à acheter en ce moment, c’est beaucoup plus simple psychologiquement d’investir dans un contexte haussier. Je ne cède pas (à tort peut être) dans une euphorie d’achat, je verse ce que je peux et j’investi régulièrement.

Alors oui, à investissement équivalent on peut acheter plus dans le contexte actuel, mais il faut être solide et identifier les entreprises suffisamment robustes pour se relever de la situation sanitaire/sociale/économique que nous vivons actuellement. Généralement les néophytes achètent dans les marchés haussiers, leur afflux récent à donc de quoi surprendre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :